FANDOM


L'île de Giovanni (ジョバンニの島, Joban'ni no Shima) est un film d'animation japonais historique réalisé par Mizuho Nishikubo, sorti en 2014.

A partir de 12/14 ans

Synopsis Modifier

1945 : Après sa défaite, le peuple japonais vit dans la crainte des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule île de Shikotan, la vie s'organise entre la reconstruction et la peur de l'invasion, mais est finalement annexée par l'armée soviétique. Commence alors une étrange cohabitation entre les familles des soldats soviétiques et les habitants de l'île vivant dans des conditions de vie difficiles. Cependant, l'espoir renaît à travers l'innocence de deux enfants : Tanya et Junpei...



Bande annonce Modifier

L'ILE DE GIOVANNI Bande Annonce (2014)

L'ILE DE GIOVANNI Bande Annonce (2014)



Fiche technique Modifier

  • Titre original : ジョバンニの島 (Joban'ni no Shima)
  • Titre français : L'île de Giovanni
  • Réalisation : Mizuho Nishikubo
  • Scénario : Yoshiki Sakurai et Shigemichi Sugita
  • Musique : Masashi Sada
  • Studio d'animation : Production I.G.
  • Pays :​ Japon
  • Langue originale :​ Japonais
  • Format :​ Couleur



Les Personnages Modifier

  • Junpei Senô (瀬能 純平, Senō Junpei) : Personnage principal du film
  • Tanya Koshkina (ターニャ) : Personnage principal féminin du film
  • Kanta Senô (瀬能 寛太, Senō Kanta) : Petit frère de Junpei
  • Tatsuo Senô (瀬能 辰夫, Senō Tatsuo) : Père de Junpei et Kanta et commandant des forces d'autodéfense de l'île
  • Genzo Senô (瀬能 辰夫, Senō Genzō) : Grand-père de Junpei et Kanta
  • Hideo Senô (瀬能 英夫, Senō Hideo) : Oncle de Junpei et Kanta
  • Michan (みっちゃん) : Domestique travaillant chez les Senô
  • Sawako (佐和子) : Amie d'enfance de Tatsuo et Hideo
  • Olga Koshkina : Mère de Tanya
  • Vladimir Roshkin : Major de l'armée rouge et commandant des troupes russes sur l'île
  • Omoni : Coréenne habitant à Sakhalin



Distribution Modifier

  • Junpei Senô, enfant : Kota Yokoyama (VO) ; Benjamin Bollen (VF)
  • Junpei Senô, grand : Tatsuya Nakadai (VO) ; Frédéric Cerdal (VF)
  • Tanya Koshkina : Polina Ilyushenko (VO)
  • Kanta Senô : Junya Taniai (VO) ; Fanny Bloc (VF)
  • Tatsuo Senô : Masachika Ichimura (VO) ; Philippe Roullier (VF)
  • Genzo Senô : Saburo Kitajima (VO) ; Gérard Boucaron (VF)
  • Hideo Senô : Yusuke Santamaria (VO) ; Frederic Popovic (VF)
  • Sawako, enfant : Yukie Nakama (VO) ; Nzunga Nbembo (VF)
  • Sawako, adulte : Kaoru Yawagusa (VO) ; Nikie Lescot (VF)



​MusiqueModifier

La bande originale du film a été composée par Masashi Sada.

Chaque chanson a une force symbolique puissante. La chanson de Tanya, ​Dorogoi Dlinnoyu​​ de Boris Fomin, est chargée de nostalgie , Libellule rouge​ chantée par les enfants japonais, évoque le mal du pays natal, idem pour les enfants russes avec ​Katyusha​, qui rappelle l'amour lointain... Ces chansons ont en commun de révéler l'attachement aux personnes et aux choses perdues, tout en retranscrivant parfaitement les sentiments des protagonistes. Dans la scène où les enfants parviennent à communiquer grâce aux chansons, ils dépassent les barrières des langues. C'est une dimension importante du film.

Source :La Redoute - L'île de Giovanni, un message d'espoir


Pour plus d'informations sur cette bande originale de film, allez visiter le site (fait partie de ce wiki ^^) : L'île de Giovanni : Original Soundtrack.



Anecdotes Modifier

Le film est nourri de références à la nouvelle Train de nuit dans la Voie lactée de Kenji Miyazawa (1927).


L'histoire dans le dessin... Modifier

Le spectateur averti ne manquera pas de remarquer le contraste saisissant entre les scènes au présent, du retour sur l'île, et celles de 1945, l'histoire de Giovanni. Le récit de l'enfant nous transporte dans ses souvenirs, grâce à un parti pris artistique qui laisse toute sa place à la subjectivité du personnage principal. Lorsque l'enfant devenu vieil homme revient sur l'île qui l'a vu naître, le dessin est imprégné d'un souci de réalisme, à travers des niveaux de perspectives et des lignes droites, qui accentuent l'effet dramatique du temps écoulé, qui change le regard et ancre les souvenirs dans la réalité.


La Tragédie de Shitokan Modifier

L'île de Giovanni s'inspire de l'histoire de l'île de Shikotan, bien réelle, située à l'extrême nord du Japon. Habitée depuis des siècles par de petits groupes colons Aïnous, une ancienne ethnie qui peuplait autrefois tout le nord du Japon, les Kourilles et la Sakhaline, l'île est restée longtemps inhabitée jusqu'à l'installation des Japonais à partir de 1884. Shitokan a ensuite été annexée à l'Union Soviétique en septembre 1945, suite aux accords de la Conférence de Yalta. Depuis, l'île est restée la propriété de l'URSS, et aujourd'hui encore, de la Russie.


Le Mystère Nippon Modifier

Le réalisateur Mizuho Nishikubo est peu connu du public, même des fans de l'animation japonaise. Et pour cause : L'île de Giovanni est son 3ème long-métrage et ses deux précédents, Atagoal: Cat's Magical Forest (2006) et Musashi - Le rêve du dernier samouraï (2009) n'ont jamais été distribués en France. Collaborateur de longue date de Mamoru Oshii, il a cependant produit et co-réalisé son célébrissime Ghost in the Shell.


Une animation chic et classe ! Modifier

C'est Nobutake Ito, un habitué de l'animation haute qualité, qui fut chargé de superviser l'animation de L'île de Giovanni. On a notamment pu apprécier son travail sur les séries Samouraï Champloo, The Tatami Galaxy... Mais ses animations les plus abouties sont probablement : Les Enfants Loups, Ame et Yuki, Steamboy et Ghost in Shell 2: Innocence. Pour L'île de Giovanni, il a conçut également un certain nombre de storyboards clés de l'animation qui furent par ailleurs en très grande partie réalisés à la main, sans support informatique pour le dessin.


Une empreinte graphique à la croisée des cultures... Modifier

Tout comme l'histoire du film est le récit d'une rencontre entre deux cultures totalement différentes, le style graphique de L'île de Giovanni s'inspire à la fois d'influences occidentales, telles que Van Gogh et Egon Schiele, et de la tradition japonaise de l'estampe. Le résultat de ce mariage est puissant : un effet texturé qui laisse toute sa place au mouvement du pinceau et au grain du papier, portés par une palette de couleurs qui transporte dans l'imaginaire des enfants. Le trait de crayon est fragile et imprégné de sentiments, traduisant la subjectivité de l'univers de Giovanni.


Hors de l'archipel Modifier

L'île de Giovanni fut sélectionné pour le festival du film d'animation de Stuttgart. Il fut auparavant présenté en avant-première au festival international du film pour enfants de New York le 22 mars 2014, bien que l'ambiance du film se rapproche plus de celle du Tombeau des Lucioles et s'adresse peut-être dans un premier temps aux adultes.


(Source : http://iledegiovanni-lefilm.fr/)